Logo ADFAAH

Rapport d'Assemblée Générale

                     

RAPPORT MORAL septembre 2021

 

Mesdames et Messieurs les Élus.

Mesdames et Messieurs les Représentants des collectivités territoriales.

Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations

Mesdames et Messieurs les Directeurs.

Mesdames et Messieurs les Membres de l'ADFAAH.

chers Parents, Familles et Amis.

 

Au nom du conseil d'administration, je vous remercie de votre présence à cette assemblée générale un peu particulière, même si son organisation est un peu moins complexe que l’année dernière…

En cause cette sacrée Covid19 qui nous oblige, pour participer à cette réunion, comme pour d’autres regroupements, à présenter un « pass sanitaire » valable au risque d’être refoulés à l’entrée. Ce fameux sésame est d’ailleurs vous le savez demandé entre autre aux familles voulant accéder à l’intérieur de nos établissements à la demande de l’ARS. Paradoxalement, il ne nous est pas permis malgré tout de refuser le retour d’un résident après un séjour familial qui au sein de ses proches serait devenu par exemple cas contact…

Bref la loi semble complexe ou peut être incomplète...

Reste que ce rendez-vous annuel fort pour l'ADFAAH, permet, vous le savez, de passer en revue son fonctionnement ou plus précisément celui de nos établissements et d’envisager le futur.

Madame Catherine BOZONNET, Directrice générale puis Isabelle CHAMOUX et Jean Baptiste GOUYON respectivement directeurs des établissements de Sennecey le Grand et Givry et de Saint Rémy et Buxy vous détailleront les actions menées, je les salue.  Bien que l'activité est été des plus importante, nous tenterons, moi compris, de nous limiter dans le temps nos présentations.

Au nom du Conseil d'Administration, je tiens à les remercier infiniment ainsi que leurs adjoints, tout le personnel du siège et l'ensemble des équipes pour leur travail, leur investissement et l'engagement quotidien au service de nos bénéficiaires qui plus est dans cette période délicate.

J’en profite pour remercier tout particulièrement notre directrice générale qui vit ce jour sa dernière assemblée générale à nos côtés. Elle fera valoir ses droits à la retraite dans quelques mois.

L’épidémie de coronavirus nous a obligé, vous le savez, à la poursuite d’un fonctionnement évitant tant faire se peut qu’elle touche nos résidents ou personnel. Malgré tout des cas apparaissent obligeant parfois la mise en 40taine d’unité. Cela a été le cas il y a quelques jours…

La campagne de vaccinations j’en suis convaincu malgré le doute de certains, a permis d’éviter des cas trop lourds. Une troisième injection serait probablement à envisager, pour nous garantir un peu plus encore. Sur l’ensemble du personnel nous pouvons compter sur les doigts d’une main, ceux réticents à la vaccination. Chacun doit prendre ses responsabilités d’une part, et se plier à la loi d’autre part...

Nous devons rester sur nos gardes et cela implique que, dans les familles notamment, les gestes barrières soient maintenus lors des WE ou vacances.

Le Conseil d'Administration à travers son comité de coordination des travaux et la Direction Générale a depuis notre dernière Assemblée Générale particulièrement travaillé, avancé sur les grands projets d'amélioration du confort de nos résidents, épaulé par la SEM, val de Bourgogne.

L'unité 7 dite PUV, pour Petite Unité de Vie et l'extension du pole infirmier ainsi que celles de deux unités ont été livrés à Sennecey le grand. Madame BOZONNET, vous en dira plus dans un instant.

A Givry, la partie construite par l’ADFAAH est en cours de finitions, faïences et carrelages sont enfin en train d’être posé.

Le permis de rénovation et travaux concernant le bâtiment de l’OPAC, celui actuellement occupé, a pris du retard.

En effet un recours au permis de construire déposé par quelques voisins au sujet d’un chemin d’accès bloque actuellement le dossier et décale la suite des réalisations...

Enfin, pour ce qui est de Buxy, le dossier avance et il est possible que les travaux s’accélèrent afin de compenser le retard pris à Givry....

Je vous rappelle que le conseil départemental a accepté le budget global de ce programme qui est estimé à près de 15 millions d'euros.

Nous devrons impérativement nous tenir dans cette enveloppe alors que le prix des matériaux est en train de repartir à la hausse et que donc chaque retard pris pour quelques raisons que ce soit risque fort d’impacter le coût global…

Je renouvelle mes remerciements, au Président du Conseil Départemental aux élus de cette collectivité territoriale qui le représentent et qui nous ont apporté un soutien sans faille concernant ce projet, ainsi que le personnel du service concerné avec qui nous sommes en contact régulièrement ...

Parmi nos préoccupations récurrentes, outre ces grands travaux, nous sommes confrontés à d’importantes difficultés de recrutement pour tous les corps de métiers (personnel d’accompagnement, médical, paramédical, services généraux, d’encadrement)

Que cela soit, en CDD ou CDI...Pire certains de nos personnels nous quittent au profit de postes mieux rémunérés et moins contraignants... Qui leur en voudrait ? Si en effet les conventions collectives du médico-social étaient dans les années 70 assez intéressantes, elles le sont beaucoup moins aujourd’hui. Pour exemple, entre 2011 et 2021, soit 10 ans, la valeur du point est passé de 3,74 à 3,82 seulement. Je vous le fait permettez-moi l’expression à la louche, ça fait moins de 25euros sur une valeur smic.

Par ailleurs, la loi Ségur sur la santé ne concerne pas l’intégralité des métiers présents au sein de notre Association, ce qui ne peut arranger la situation. Ainsi, sans être exhaustif, les surveillants de nuit, n’ont par exemple pas droit à une revalorisation de salaire, leur profession n’a pas été retenue...Limite surprenant quand on connaît leur métier...les nombreux changes de nuits, les accompagnements de réveils nocturnes ou insomnie etc...  Il en va de même pour les Maîtresses de Maison.

Pour clore ce sujet, rappelons que nos financements ne nous permettent pas de nous aligner sur les salaires proposés par les établissements de même secteur, mais qui ont un autre mode de financement répartit sur deux sources ou plus par exemple...

Comme je m'y suis engagé, à cause notamment de cette organisation, il va être temps pour moi de laisser la place aux intervenants suivants...

Pour finir donc, au nom du Conseil d'Administration, chers Membres, Parents et Familles, je vous remercie pour votre soutien dont nous avons tant besoin. J'en profite pour relancer un appel à l'engagement et l'implication des parents familles et amis au sein de notre association...l'ADFAAH a besoin de sang neuf, les administrateurs sont en bonne partie dans la même tranche d'âge et d'ici 3 à 4 ans certains ne pourront plus siéger comme le stipule nos statuts

Je compte donc sur vous et sur votre pouvoir de conviction pour que votre entourage (Parents, Familles, Amis, voisins, relations, connaissances) nous rejoigne et nous soutiennent.

Je vous remercie de votre attention. 

Le Président, Joël COLLIN